Odilon Redon botaniste Agrandir l'image

Odilon Redon botaniste

Odilon Redon est l'homme des "Noirs", ces fusains énigmatiques, souvent inquiétants qui ont suscité l'admiration et la convoitise de collectionneurs initiés et rares. Il est aussi le coloriste flamboyant de sujets historiques, de portraits, de fleurs, de décors recherchés par des amateurs plus mondains mais tout aussi passionnés. Deux manières, deux périodes semblent ainsi résumer sa carrière.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

15,00 €

Livraison à 0,01€ à partir de 29€ d'achat (France métropolitaine)


Artiste-Genre - Odilon Redon
Editeur(s) - L'Eveilleur
Format - Ouvrage broché
Nb. de pages - 80
Langue - Français
Référence LIV_9791096011049
Artiste-Genre Odilon Redon
Auteur(s) Robert Coustet, Francis Jammes, Marius-Ary Leblond
Editeur(s) L'Eveilleur
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 80
Langue Français
Dimensions 200 x 135
Date parution 2016

Sans être fausse, cette vision duelle est sans doute un peu simpliste : les "Noirs" rayonnent de "sombres clartés" et les oeuvres colorées conservent une part d'ambiguïté et de mystère... Sous forme d'une enquête fouillée et passionnante, l'historien de l'art Robert Coustet révèle comment le passage du noir à la couleur s'est fait progressivement, les étapes de cette évolution n'apparaissant qu'a posteriori, au vu de l'ensemble de l'oeuvre.

En 1902, la page des "Noirs" est définitivement tournée et le peintre pourra déclarer à l'un de ses correspondants : "J'ai épousé la couleur." De fait, il s'avèrera époux fidèle... Mais pour accompagner ce changement, qui déroute nombre de ses admirateurs, Redon révèle un sens que l'on qualifierait de nos jours de marketing. Il incite le poète Francis Jammes à écrire sur sa nouvelle manière, se faisant conteur pour l'occasion ("Odilon Redon botaniste"), puis Marius-Ary Leblond ("Le merveilleux dans la peinture, Odilon Redon"), deux critiques d'art qui, sous pseudonyme, n'en font en réalité qu'un.

Car Redon a mis sa science des couleurs au service de portraits et de natures mortes, en l'occurrence la peinture de fleurs, qu'il associe en inventant une formule de portraits, dont les modèles renfermés dans leur monde intérieur se détachent sur un fond incertain, où apparaissent des fleurs fantomatiques.