Horace Vernet, dessinateur lithographe (1816-1838). Catalogue raisonné de son oeuvre lithographié

Le catalogue raisonné complet des 237 lithographies originales d'Horace Vernet, ainsi que deux essais d’eau-forte, classés par ordre chronologique avec les états d'édition et, surtout, les reproductions des planches et des états qui nous permettent de découvrir un dessinateur talentueux.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

100,00 €

Livraison à 0,01€ à partir de 29€ d'achat (France métropolitaine)


Artiste-Genre - Horace Vernet
Editeur(s) - Echelle de Jacob
Format - Volume broché, dos cousu et collé, couverture quadri avec rabats sur Rives 320 gr. Impression sur papier Fabriano Palatina Ivoire 150 gr.
Nb. de pages - 340
Langue - Français
Référence LIV_9782359680737
Artiste-Genre Horace Vernet
Auteur(s) Pierre Sanchez
Editeur(s) Echelle de Jacob
Format Volume broché, dos cousu et collé, couverture quadri avec rabats sur Rives 320 gr. Impression sur papier Fabriano Palatina Ivoire 150 gr.
Nb. de pages 340
Langue Français
Dimensions 280 x 220
Date parution 2016

La mise en lumière de cet œuvre dessiné sur pierre au début de sa carrière artistique, de 1816 à 1838, nous plonge dans l'univers de la première moitié du XIXème siècle et nous permet de redécouvrir une figure majeure de la scène artistique française de Louis XVIII à Napoléon III. N'en déplaise à Charles Baudelaire, Horace Vernet est beaucoup plus "qu'un militaire qui fait de la peinture". Ses dessins sur pierre le prouvent de manière éclatante. On comprend pourquoi Horace Vernet était l'ami et le disciple de Théodore Géricault.

Au début du XIXe siècle, la découverte de la lithographie révolutionna l'imprimerie et la diffusion des images. Le principe en est simple : l'artiste dessine sur une pierre à l'aide d'une encre grasse qui imperméabilise les endroits où elle est déposée. Une fois ces parties protégées, le reste du calcaire est traité à l'acide ou au savon pour le perméabiliser. L'eau versée sur l'ensemble est absorbée aux endroits perméables, c'est-à-dire sans encre grasse. On peut alors procéder à l'encrage. Une seconde encre grasse, destinée à adhérer au papier, est appliquée sur la pierre. Elle s'accroche aux endroits graissés par le dessin et est refusée sur les parties humidifiées. Le folio de papier est placé sur la pierre : l'encre qui s'est déposée sur les zones graissées, c'est-à-dire dessinée, y est reportée.

Carle Vernet (1758-1836) et son fils Horace (1789-1863) furent parmi les premiers à dessiner sur pierre et à commercialiser leurs images chez les imprimeurs Charles-Philibert de Lasteyrie et François Delpech. "Pendant vingt-cinq ans, de 1813 à 1839, il y a eu, à côté d'Horace Vernet peintre, dont nous n'avons pas à parler ici, un autre Horace Vernet en hors d'œuvre, et c'est celui qui va nous occuper. Cet Horace, nous pouvons le définir sans paradoxe comme sans critique : dessinateur hippique, caricaturiste, dessinateur de gravures de modes, lithographe de scène militaires, humoristico-militaires et cynégétiques, dessinateur romantico-troubadour, et vignettiste [...] Comme son père aussi, Horace est un des lithographes de la première heure, et même de la toute première (son Lancier, véritable point de départ de lithographie des peintres, est daté de 1816)." (Henri Beraldi, Les graveurs du XIXe siècle, p. 210-211).

L’impression du catalogue est limitée strictement à 100 exemplaires, plus 25 exemplaires hors commerce. Tous les volumes sont numérotés et paraphé par l’éditeur à « l’achevé d’imprimer ».