- Agrandir l'image

Fresques italiennes du XVIe siècle. De Michel-Ange aux Carrache (1510-1600)

Réimpression. Dans l’Italie du début du XVIe siècle, Michel-Ange à la chapelle Sixtine et Raphaël au Vatican portent l’art de la fresque à une perfection esthétique qui marquera les créateurs pour des siècles. Une rencontre d’une intensité inconnue jusqu’alors s’opère entre la beauté et la dignité humaine. 

189,00 €

Livraison à 0,01€ à partir de 29€ d'achat (France métropolitaine)

Expédié sous 3 à 6 jours


Editeur(s) - Citadelles & Mazenod
Format - Relié en toile sous jaquette et étui illustrés
Nb. de pages - 496
Langue - Français
Référence LIV_9782850882111
Artiste-Genre Art italien du XVIe siècle
Auteur(s) Julian Kliemann (Biblioteca Hertziana), Michael Rohlmann (Biblioteca Hertziana), Antonio Quattrone
Editeur(s) Citadelles & Mazenod
Format Relié en toile sous jaquette et étui illustrés
Nb. de pages 496
Langue Français
Dimensions 325 x 270
Technique(s) 460 en couleur et 15 en noir et blanc
Date parution Réimpression 2012
Poids 4.195 Kg

Raphaël vers 1510 et les frères Carrache vers 1600 marquent les repères chronologiques de ce volume des Fresques italiennes. Au fil de ce seicento, les décors des palais et des villas atteignent un degré de qualité qui était jusqu’alors l’apanage des intérieurs sacrés. La fresque acquiert une nouvelle fonction : parer luxueusement le cadre de vie des élites.

Aussi, les successeurs de Raphaël peignent des ensembles d’une richesse croissante : Bronzino au Palazzo Vecchio de Florence, les Carrache à la galerie Farnèse, animent leurs scènes de plus en plus foisonnantes et complexes.

La culture humaniste encourage des thématiques nouvelles où se reflètent la joie de vivre et le prestige des commanditaires. La mythologie antique côtoie l’iconographie chrétienne.

C’est pour de riches banquiers ou de jeunes princes que Raphaël met en scène les dieux à la villa Farnésine à Rome, que Parmesan déploie une sensualité nouvelle dans la chambre de Diane à Fontanellato, ou que Jules Romain pousse l’érotisme à son comble au palais du Té à Mantoue. Au cœur de la Vénétie, à la villa Barbaro de Maser, Véronèse met en image le bonheur de la vie à la campagne.

Ce livre, dont le déroulement est identique aux autres volumes de la série, présente tout l’éclat de l’art de la fresque à son apogée.